Listrac-MédocCru Bourgeois

L’archétype du vin d’assemblage

Il doit toutes ses qualités à quatre cépages : le merlot, le petit verdot, le cabernet franc et le cabernet sauvignon. Chacun est indispensable, apportant ses qualités propres. Le but étant de faire un vin supérieur à la somme des parties qui le composent. Le merlot fournit la base : des arômes de prune de cerise de chocolat et un corps long et doux. Le petit verdot apporte sa puissance dont le merlot peut parfois manquer et des arômes de fruits rouges. Le cabernet franc relève l’ensemble par sa fraîcheur et son élégance. Une touche de cabernet sauvignon peut donner un peu de rigueur dans des millésimes solaires. Le domaine cultive un peu de carmenère, par souci de pérenniser un cépage qui a fait partie de l’histoire de Bordeaux.

Classé Crû Bourgeois

Classement

Crus Bourgeois
En savoir plus
Château Saransot-Dupré rouge - Listrac-Médoc

Le but : produire un superbe Médoc

Pour ce faire le vignoble est conduit de façon à obtenir des productions très raisonnables bien en dessous des maximums admis par la règlementation. La sélection des cuves choisies pour composer le Saransot est faite sur des critères uniquement qualitatifs. C’est donc très variable selon les millésimes. Toutes les cuves peuvent être retenues comme en 2009 par exemple, ou bien seulement 55% du volume produit comme en 2018. Le vin est élevé en barriques de chêne dont environ 30% sont neuves, mais cet élevage marque peu le vin, le but étant de privilégier les arômes des cépages.

Comment consommer le grand vin de Saransot ?

Si vous servez le vin lors d’une réception le mieux est de le décanter une ou deux heures avant le repas. Si vous n’avez pas de décanteur faites donc une décantation « à la bordelaise ». Cela consiste à transvaser le vin délicatement dans un récipient, par exemple une autre bouteille et de le remettre dans sa bouteille d’origine. Cela aura le même effet. Plus le vin est jeune plus il nécessite une décantation. Si vous l’ouvrez pour vous et comptez le boire sur deux ou trois jours, ne le décantez pas, il se conservera mieux.

Durée de conservation du grand vin de Saransot-Dupré

La durée de conservation est fonction de la quantité de tanins contenus dans les raisins et cette quantité dépend du stress hydrique : plus la vigne doit lutter contre la sècheresse plus elle produira de tanins. Cette quantité est fonction du climat et varie chaque année.
La durée de conservation dépend aussi de la température de la cave. Dans une cave normale à 14/15° les Saransot se conservent aisément une vingtaine d’année et les tout grands millésimes peuvent atteindre avec profit plus de 50 ans. Plus la cave sera chaude, surtout en été et plus le vieillissement sera accéléré.

Sur quels plats boire le Saransot-Dupré rouge ?

Le Saransot-Dupré peut se boire en apéritif mais son usage le plus courant a lieu au cours du repas.
Il se marie très bien avec tous les plats de viande, de charcuterie, les grillades, les gibiers, les fromages au lait de vache et ceux au lait de brebis.
Il vaut mieux éviter les fromages de chèvre et ceux à pâtes persillées.
Il se marie aussi très bien avec les plats vegan.

La presse parle de Saransot-Dupré

Le Figaro

Les lauriers du Château Saransot-Dupré

Coupe des Crûs Bourgeois
Lire l'article

Le Point

Saransot-Dupré élu meilleur des bourgeois !

Coupe des Crûs Bourgeois
Lire l'article

Terre des vins

Le château Saransot-Dupré remporte la coupe des Crus Bourgeois

Coupe des Crûs Bourgeois
Lire l'article